Logo Lead Advisor
Devis et conseils par un expert en sécurité SSIAP3 au 07 60 48 75 74
Devis et conseils par un expert en sécurité SSIAP3 au 07 60 48 75 74

Gardiennage et surveillance : les paradoxes du secteur de la sécurité privée

il y a 3 mois

Gardiennage et surveillance : définition du marché et périmètre de l’étude

Le gardiennage consiste en une mission accomplie par un gardien (un agent de sécurité), dont l’objet est de surveiller et de protéger une propriété. Dans cet article, nous nous focaliserons sur le marché du gardiennage, c’est-à-dire celui de la surveillance humaine par des agents de sécurité, et non sur celui, plus général, de la sécurité. Nous ne nous attarderons donc pas sur les chiffres du secteur des enquêtes (détectives privés), et nous ne mentionnerons les chiffres de la sécurité électronique (alarme, vidéosurveillance, télésurveillance, et contrôle d’accès) qu’à titre de comparaison avec ceux du gardiennage. Il faut en effet savoir que la sécurité recouvre trois types d’activité :

  • La sécurité privée (code APE : 8010Z) : gardiennage, patrouille, et transport de fonds
  • Les systèmes de sécurité (code APE : 8020Z) : surveillance à distance, installation et maintenance de systèmes d’alarme et de vidéosurveillance
  • Les enquêtes (code APE : 8030Z) : services d’enquêteurs et détectives privés

Les proportions représentées par chacune de ces activités sont les suivantes :

Décomposition du marché de la sécurité

La sécurité privée (surveillance humaine) représente donc les trois quarts du marché de la sécurité. Les systèmes de sécurité (surveillance électronique) représentent le quart restant. En termes de chiffre d’affaires, le marché de la surveillance humaine est donc trois fois plus important que celui de la vente, l’installation, et la maintenance de systèmes électroniques de surveillance. La part représentée par les enquêtes est négligeable en comparaison de ces deux activités. Le marché de la sécurité privée, lui, se décompose de la façon suivante :

Décomposition du marché du gardiennage

En outre, il faut savoir que l’activité du secteur de la sécurité privée est tournée à plus de 85% vers une clientèle d’entreprises. Il s’agit donc d’un marché s’adressant en grande majorité à une clientèle professionnelle, même si beaucoup de particuliers ont également recours à des services de gardiennage.

La sécurité privée : un marché en toujours croissance depuis 2010

Le marché de la sécurité privée connaît une croissance continue depuis 2010. Entre 2010 et 2018, le chiffres d’affaires global de la sécurité privée a augmenté de plus de 33%. Une accélération notable a eu lieu en 2016, à la suite des attentats terroristes de 2015 et 2016, de la révision du plan Vigipirate, et de l’organisation de l’Euro 2016. Il était prévu que cette croissance se poursuive jusqu’en 2024 avec les Jeux Olympiques de Paris, mais l’impact du Coronavirus sur le chiffre d’affaires de l’année 2020 reste à déterminer. Beaucoup d’évènements et de rassemblements étant reportés ou annulés, de nombreuses prestations évènementielles et les prestations de gardiennage associées ont malheureusement été décommandées. Les perspectives demeurent bonnes, mais il est possible que l’on ne constate pas de croissance pour l’année 2020.

Chiffre d'affaires annuel du secteur du gardiennage

Année Chiffre d’affaires en € Croissance
2010 5,46 milliards
2011 5,66 milliards +3,70%
2012 5,97 milliards +5,59%
2013 6,17 milliards +3,29%
2014 6,34 milliards +2,74%
2015 6,53 milliards +3,01%
2016 7,00 milliards +7,10%
2017 7,13 milliards +1,90%
2018 7,56 milliards +6,08%

La croissance du marché de la sécurité privée se révèle donc importante, mais à titre de comparaison, celle du marché des systèmes de sécurité s’avère supérieure : +59% entre 2010 et 2017. Le chiffre d’affaires global du secteur des système de sécurité est certes moins important, mais sa dynamique s’avère encore meilleure. De plus, le taux de marge de ce secteur est plus élevé (en 2016 : 22,4% pour les systèmes de sécurité contre 3,7% seulement pour la sécurité privée !). Le marché des systèmes de sécurité est donc très intéressant : il s’avère plus réduit que celui de la sécurité privée, mais il bénéficie d’une meilleure croissance, et de marges plus élevées.

Comme nous allons le voir par la suite, le faible taux de marge de la sécurité privée constitue une faiblesse structurelle très problématique pour le secteur.

Chiffre d'affaires annuel du secteur des systèmes de sécurité

Année Chiffre d’affaires en € Croissance
2010 1,63 milliards
2011 1,77 milliards +8,60%
2012 1,91 milliards +7,64%
2013 2,00 milliards +4,96%
2014 2,17 milliards +8,23%
2015 2,27 milliards +4,74%
2016 2,40 milliards +5,46%
2017 2,60 milliards +8,66%

Sources :

Gardiennage : des sociétés de sécurité qui demeurent fragiles en dépit de l’essor du marché

Le travail ne manque pas, et il est relativement aisé de trouver un poste en tant qu’agent de sécurité. Si l’on souhaite trouver un emploi rapidement, le gardiennage constitue une réelle solution, en tant que secteur fluide comptant un nombre d’embauches important (le taux de turnover est très élevé dans le domaine de la sécurité privée). Mais en dépit de cet essor, les entreprises du secteur rencontrent toujours beaucoup de difficultés à dégager un niveau de rentabilité satisfaisant. En effet, si l’INSEE indiquait un taux de marge de 3,7% dans son rapport de novembre 2018, la Cours des Comptes, elle, l’estimait à seulement 1%.

Ces faibles marges découlent d’un prix de vente horaire beaucoup trop proche du prix de revient d’un agent de sécurité, et de la tendance qu’ont les décideurs (y compris ceux du secteur public) à systématiquement se tourner vers les tarifs les plus bas, sans forcément rechercher de garanties sur la fiabilité et la qualité du service.

Les conséquences néfastes sont nombreuses :

  • La qualité des prestations s’en ressentent. Elle a été qualifiée « d’aléatoire » et de « peu fiable » par la cour des comptes en 2018.
  • Il est difficile pour les micro-entreprises, qui représentent les trois quarts des structures, de se développer. Elles ne représentent que 11% du chiffre d’affaires global du marché.
  • Afin de s’aligner sur les tarifs les plus bas, certaines structures ont recours au travail au noir et ne règlent pas leurs cotisations sociales, avant parfois d’être liquidées et de laisser en plan leurs créanciers. La sécurité privée constitue un secteur dans lequel les entreprises sont habituées à présenter leur attestation URSSAF afin de prouver qu’elles sont en règle.
  • Les salaires des agents de sécurité sont bas. Pour compenser, certains agents cumulent les heures et la fatigue.

Il est fortement recommandé, si vous êtes donneur d’ordre, de ne pas porter votre choix vers la structure proposant le plus bas prix, mais vers celle présentant la meilleure fiabilité ou du moins le meilleur rapport qualité/prix. En cas de situation de crise (intrusion, agression, incendie…), vous pourrez ainsi compter sur une structure fiable et respectueuse des règles, et sur des agents de sécurité bien formés, sachant communiquer en français de façon claire et précise.

Une augmentation conséquente de la moyenne des tarifs permettrait permettre au secteur de la sécurité privée d’entrer dans un cercle vertueux qui serait profitable à l’ensemble des acteurs :

  • De meilleures prestations et un niveau de sécurité plus élevé pour les clients
  • De meilleures marges et de plus grandes possibilités de se développer pour les sociétés de sécurité privée
  • Un nombre de moyennes et grandes structures plus élevé et des sociétés plus solides
  • De meilleurs salaires pour les agents de sécurité

Typologie des entreprises de gardiennage

Le marché du gardiennage compte beaucoup de micro-entreprises : 67% des structures du secteur ne comptent aucun salarié. Dans le détail, la typologie du secteur était la suivante en 2017 :

  • 12 structures comptant plus de 2000 salariés
  • 29 structures comptant entre 500 et 1999 salariés
  • 221 structures comptant entre 100 et 499 salariés
  • 870 structures comptant entre 20 et 99 salariés
  • 2555 structures comptant entre 1 et 19 salariés
  • 7348 structures comptant 0 salariés (travailleurs indépendants)

La majorité des entreprises du secteur est donc constituée de petites structures. Pour schématiser, il existe :

  • Environ 10 000 entreprises de sécurité privée comptant de 0 à 19 salariés
  • Environ 1000 entreprises de sécurité privée de plus de 20 salariés

Le secteur compte donc très peu de grands acteurs et d’acteurs de taille intermédiaire.

Les grandes entreprises de gardiennage en France

Rang Entreprise CA 2018 gardiennage Effectif 2018
1 Securitas France 433 millions 16 800
2 Seris Security 340 millions 22 000
3 Fiducial Private Security 181,43 millions 4608
4 Onet Sécurité 172,20 millions 5068
5 Prosegur France 155,70 millions 5700
6 Lancry Protection Sécurité 154,10 millions 4995
7 Samsic Sécurité 107,73 millions 2684
8 Mondial Protection 106,90 millions 4200
9 Goron 97,25 millions 3200
10 Challancin Prévention et Sécurité 96,82 millions 3200
11 Protectim Security Services 94,84 millions 1350
12 Triomphe Sécurité 91 millions 2305
13 Byblos Group 68,81 millions 1800
14 Torann France 61,50 millions 2000
15 Octopus Sécurité 59 millions 1700
16 France Gardiennage 51,14 millions 1477
17 Luxant Security Group 50,07 millions 1830

Répartition du chiffre d’affaires global du secteur du gardiennage

Répartition du chiffre d’affaires global du secteur du gardiennage

Type d’entreprise Taille % du CA global
Grandes entreprises 5000 salariés et plus 28,4%
Entreprise de taille intermédiaire Entre 250 et 4999 salariés 29,5%
Petites et moyennes entreprises Moins de 250 salariés 31,2%
Micro-entreprises Moins de 10 salariés 10,9%

Les grandes entreprises, les entreprises de taille intermédiaire, et les PME se partagent l’essentiel du marché avec environ 30% de part pour chacune de ces catégories. Les micro-entreprises, qui constituent pourtant 75% des structures, ne représentent que 11% du chiffre d’affaires global.

Si on additionne les parts de marché des grandes entreprises et des ETI, on obtient 57,9% du chiffre d’affaires global du secteur. Cela signifie qu’un petit nombre de grandes structures se partagent la majorité des parts du marché. En 2017, les 36 plus grandes entreprises de sécurité (comptant chacune plus de 500 salariés) réalisaient 40,5% du CA global. A contrario, les 7348 travailleurs indépendants (structure avec zéro salarié) ne réalisaient que 3,5% du CA global.

Le secteur de la sécurité privée compte peu de grandes entreprises, mais elles accaparent l’essentiel du marché, parfois en participant au phénomène de dumping des tarifs, ce qui s’avère nocif, à la fois pour elles-mêmes et pour l’ensemble du secteur.

Les embauches sur le marché du gardiennage

La sécurité privée constitue un secteur particulièrement fluide, avec un taux de turnover très élevé : le solde embauches-départs reste positif, mais on compte quasiment autant de départs que d’embauches. Par conséquent, il est relativement aisé de trouver un poste d’agent de sécurité. La demande et le travail ne manquent pas, et les postes se libèrent.

Années Embauches Départs Solde
2018 198 300 196 400 + 1900
2017 164 800 159 150 + 5650
2016 155 800 148 300 + 7500

Les CDD représentent environ 80% des contrats signés. La grande majorité des départs (environ 80%) ont d’ailleurs pour motif de la fin d’un CDD.

53 à 54% des entreprises de sécurité privées déclarent rencontrer des difficultés à embaucher. La principale cause de ces difficultés à recruter réside dans le refus des candidats à prendre le poste en raison des contraintes et des conditions de travail. Les deux autres causes principales sont la qualité de formation insuffisante des candidats, et le nombre trop restreint de diplômés disponibles sur le marché du travail.

Source : Enquête de branche – Prévention sécurité 2019

La rémunération dans le secteur du gardiennage

Voici les salaires nets mensuels moyens des employés à temps plein en CDI en 2018 :

Niveau Echelon Coefficient Poste Salaire net mensuel moyen
Catégorie I. Agents d'exploitation, Employés administratifs, Techniciens
II 2 120 Agent de sécurité qualifié 1357€
III 1 130 Agent de sécurité confirmé
Agent de sécurité magasin prévention vols
Agent de sécurité magasin vidéo
1396€
III 2 140 Agent de sécurité cynophile
Agent SSIAP 1
Agent de sécurité magasin arrière caisse
Agent de sécurité filtrage
1443€
Catégorie II. - Agents de maitrise
I 1 150 Agent SSIAP 2 1600€
III 1 235 Agent SSIAP 3 2040€

Les agressions dans le secteur du gardiennage

Les chiffres clefs de 2018 :

  • Plus d’un tiers des agents de sécurité ont déclaré avoir été victimes d’une agression verbale
  • 2% des agents de sécurité ont déclaré avoir été victimes d’une agresse physique

Les centres de formation pour agents de sécurité

Les formations, à recycler à intervalle régulier, permettent de maintenir un certain niveau de qualification, bien que des progrès demeurent à réaliser pour obtenir une meilleure fiabilité générale et un niveau de compétence plus homogène.

Typiquement, un agent de sécurité devra renouveler les formations suivantes :

Formation Fréquence de renouvellement
CQP APS (Certificat de Qualification Professionnelle Agent de Prévention et de Sécurité) Tous les 5 ans
SST (Sauveteur Secouriste du Travail) Tous les 2 ans
SSIAP (Service de Sécurité Incendie et d'Assistance à Personnes) Tous les 3 ans
H0B0 (Habilitation électrique non-électricien) Tous les 3 ans

Ces formations et leurs recyclages sont dispensés par des centres de formation agréés. Voici la liste des établissements agréés par l’ADEF : http://www.lapreventionsecurite.org/PUBLIC/ADEF/ListeOFAgrees.aspx

L’ADEF est une association qui élabore la formation professionnelle dans le domaine de la sécurité privée et qui délivre les agréments.

En plus de l’agrément ADEF, nous recommandons de rechercher les centres de formation référencés « Qualité » par Pôle Emploi.