Logo Lead Advisor
Devis et conseils par un expert en sécurité SSIAP3 au 07 60 48 75 74
Devis et conseils par un expert en sécurité SSIAP3 au 07 60 48 75 74

Demander un devis pour un service de télésurveillance

il y a 6 mois

1. Qu’est-ce que la télésurveillance ?

La télésurveillance est un service qui consiste à surveiller des lieux à distance en permanence (24 heures sur 24, 7 jours sur 7). Elle est effectuée par des téléopérateurs qui travaillent dans un centre de télésurveillance. Ce dernier est connecté à un appareil (ou plusieurs) se situant sur le site à surveiller. Il peut s’agir du système d’alarme, d’un capteur de son, d’un détecteur de mouvement, d’un capteur d’image, ou de plusieurs de ces éléments à la fois. Les téléopérateurs doivent se relayer afin d’assurer un service ininterrompu. Certaines sociétés disposent de plusieurs centres fonctionnant en parallèle afin d’être en mesure de fournir une surveillance sans aucune interruption. La réactivité constitue en effet la clef de ce service.

devis telesurveillance

En cas de détection d’une anomalie (une intrusion, un incendie, une inondation, ou tout autre sinistre), les téléopérateurs réagissent en appelant le propriétaire des lieux, les rondiers intervenants, la police, ou bien les pompiers, en fonction des consignes données et de la gravité et du type de l’incident. Les rondiers intervenant sur alarme sont des agents de sécurité qui vont se rendre sur les lieux en véhicule afin d’effectuer la levée de doute.

La télésurveillance est à ne pas confondre avec la vidéosurveillance. La vidéosurveillance, ou vidéoprotection, consiste à filmer un lieu à l’aide d’un système de caméras. Ce système n’est pas forcément associé à un service de télésurveillance.

Pour une protection optimale, vous pouvez donc à la fois opter pour la mise en place d’une vidéosurveillance ET pour la souscription à un service de télésurveillance. En effet, la vidéosurveillance seule constitue une protection limitée (misant principalement sur l’effet dissuasif), si personne n’est là pour analyser les images et réagir en direct.

De la même façon, un système d’alarme seul n’est pas du tout efficace si personne ne réagit à son déclenchement et qu’il sonne dans le vide, lorsque les lieux sont déserts et que les personnes associées aux numéros de téléphone définis pour la transmission GSM ne sont pas disponibles.

Le nombre de cambriolages demeurant élevé (357 545 durant l’année 2019), il est recommandé de disposer d’un système de sécurité qui soit le plus sûr possible et qui permette une réaction immédiate en cas de problème.

2. Les éléments à fournir pour obtenir un devis de télésurveillance

Le coût de la télésurveillance varie en fonction de plusieurs facteurs (superficie des locaux, matériel sélectionné, options souscrites, etc.). Pour vous établir un devis, les sociétés de sécurité vont donc avoir besoin de plusieurs renseignements :

  • Souhaitez-vous uniquement un service de télésurveillance (qui nécessite de connecter votre système d’alarme à un centre de télésurveillance) ou bien souhaitez-vous mettre en place une vidéoprotection couplée à un service de télésurveillance ?
  • Possédez-vous déjà un système d’alarme ?
  • Indiquez le type de local à télésurveiller : immeuble, commerce, parking, bureaux, entrepôt, hôtel, restaurant, usine, appartement, pavillon, cabinet médical, etc.
  • Précisez la surface du local
  • Décrivez la configuration des lieux, joignez des photos, et envoyez un plan si possible (si les lieux présentent une certaine complexité)
  • Communiquez la localisation des lieux : la ville et le type de zone (rurale, résidentielle, commerciale, industrielle, etc.)
  • Précisez le nombre d’employés travaillant dans les locaux
  • Indiquez vos horaires d’ouverture
  • Evaluez la valeur des biens se trouvant dans les locaux

3. Le prix d’un service de télésurveillance

Un service de télésurveillance fait l’objet d’un contrat, généralement d’une durée d’un an renouvelable. Vous pouvez également vous engager sur plusieurs années.

Le coût du service se décompose en plusieurs éléments :

  • La prestation d’installation du matériel
  • La location du matériel
  • La maintenance annuelle du matériel, pour laquelle il faut compter entre 100 et 200€ HT.
  • Le coût mensuel du service. Pour une petite installation (bureaux d’une petite entreprise, habitation, petit commerce, etc.), il faut compter entre 15€ et 50€ HT par mois en fonction des options retenues. Pour un service de haute qualité (avec envoi d’agent de sécurité intervenant sur alarme) destiné à une entreprise de bonne taille ou un grand entrepôt, il faut compter entre 100€ et 600€ HT par mois.

Tout dépend du contrat que vous négociez et des propositions du prestataire. Vous pouvez éventuellement demander à ce que la maintenance soit incluse dans le coût mensuel, ou négocier une remise sur les frais d’installation en vous engageant plus longtemps par exemple.

Auparavant, ce type de service était réservé aux entreprises disposant d’un bon budget pour la sécurisation de leurs locaux. Aujourd’hui, il s’est largement démocratisé et il est devenu financièrement abordable également pour les TPE et les particuliers.

4. Le fonctionnement d’un service de télésurveillance

En cas de détection d’une intrusion, le système d’alarme se déclenche, et le centre de surveillance est automatiquement prévenu. Les téléopérateurs procèdent alors à des vérifications en analysant les images et en tenant de joindre le propriétaire des lieux.

centre de telesurveillance

Si des personnes sont présentes sur site, le téléopérateur leur demande de s’identifier et de communiquer le code de sécurité (il s’agit d’un code secret permettant de confirmer que ces personnes sont autorisées à se trouver sur les lieux). Si les téléopérateurs ne parviennent pas à déterminer à distance s’il s’agit d’une fausse alerte ou si la menace est réelle, ils vont faire appel à des agents de sécurité intervenant sur alarme, qui vont se déplacer sur site (si vous avez souscrit à ce service) pour réaliser la levée de doute. Celle-ci peut donc s’effectuer à distance ou bien sur site si nécessaire. Cette levée de doute constitue une vérification obligatoire avant de faire appel aux forces de l’ordre (article L613-6 du code de la sécurité intérieure). Si l’intrusion est avérée, les téléopérateurs vont alors contacter la police. (Il faut savoir que faire déplacer la police ou la gendarmerie de façon inutile et abusive est sanctionnable par une amende de 450€) Le résultat d’une levée de doute est binaire et ne laisse aucune place à l’incertitude : soit il n’y a rien à signaler, soit l’intervention des forces de l’ordre est nécessaire.

Vous pouvez également vous prémunir des agressions, des malaises, ou d’événements qui dégénèrent, en demandant à ce qu’un bouton servant à lancer un signal SOS soit mis en place. En cas de pression sur ce bouton, le centre sera prévenu et prendra en charge l’appel à l’aide. Outre la protection contre les intrusions et les cambriolages, un service de monitorage peut donc vous sauver la vie en cas d’urgence.

En ce qui concerne le respect de la vie privée (et professionnelle), sachez que la consultation des images de vidéosurveillance s’effectue uniquement dans le cadre de la levée de doute. En effet, les téléopérateurs n’accèdent aux images et au son qu’en cas de détection d’une anomalie. La vie de l’entreprise ou bien la vie privée des particuliers ayant souscrit au service est donc parfaitement respectée.

5. La certification APSAD

La certification APSAD est délivrée par le CNPP (Centre national de prévention et de protection, association loi 1901) aux professionnels « qui, par leur compétence, leurs moyens et leur organisation, délivrent des prestations permettant de réduire les risques d'incendie et de malveillance ».

En ce qui concerne le domaine de la télésurveillance, le référentiel APSAD R31 définit les conditions à remplir pour être certifié.

Lorsque vous recherchez un prestataire, vérifiez donc s’il dispose de la certification APSAD R31. C’est un gage de qualité incontestable.

Cette certification porte sur 6 points :

  • La continuité des moyens de surveillance
  • La qualité du traitement des alertes
  • La confidentialité et la protection des informations
  • La qualification du personnel employé
  • L’organisation de la société dans le but de satisfaire le client
  • La formalisation des prestations