Logo Lead Advisor
Devis et conseils par un expert en sécurité SSIAP3 au 07 60 48 75 74
Devis et conseils par un expert en sécurité SSIAP3 au 07 60 48 75 74

Le vigile : un agent de sécurité à votre service

il y a 8 jours

Qu’est-ce qu’un vigile ?

Le terme vigile peut désigner un agent de sécurité ou un gardien de nuit. Il peut donc aussi bien s’agir d’un agent de sécurité surveillant un hypermarché (ou d’autres types de locaux), d’un agent de sécurité évènementiel, que d’un veilleur de nuit. Le terme s’applique également aux videurs. En revanche, il ne s’applique généralement pas aux agents incendie et aux agents d’accueil. Par définition, un vigile veille et monte la garde avec vigilance. Il filtre les visiteurs à l’entrée du site qu’il surveille et prévient tout risque de débordement. Le syndicat GES (Groupement des Entreprises de Sécurité) recommande de ne pas employer le terme vigile mais plutôt l’expression agent de sécurité, qui renvoie une meilleure image et qui est plus appropriée dans la mesure où elle intègre la multiplicité des missions que peuvent remplir les agents.

vigile

Le métier de vigile

Un vigile travaille généralement pour une entreprise de sécurité privée. Il peut également être employé par une société d’un autre secteur qui dispose de son propre service de sécurité en interne.

Ses missions peuvent consister à :

  • Réaliser du filtrage à l’entrée du bâtiment dont il assure la surveillance
  • Patrouiller et observer l’intérieur du bâtiment ou d’un parking
  • Empêcher les dégradations
  • Faire respecter les consignes de sécurité
  • Détecter les comportements suspects
  • Prévenir les vols à l’étalage et les braquages dans un commerce
  • Ramener le calme en cas d’agression verbale (insultes ou menaces), en utilisant un ton ferme et déterminé, tout en restant professionnel et courtois. Un bon agent agit avec tact et diplomatie.
  • Maîtriser les individus au comportement problématique en attendant l’arrivée des forces de l’ordre
  • Assurer la surveillance d’une manifestation rassemblant du public et se déroulant à l’extérieur
  • Sécuriser un salon ou une exposition
  • Effectuer des palpations si toutes les conditions nécessaires sont réunies (rassemblement de plus de 300 personnes, possession d’un agrément palpation, consentement des visiteurs, et agent du même sexe que le visiteur)
  • Réaliser des rondes de surveillance
  • Appeler les secours et les guider sur le site

L’armement des vigiles est possible mais se fait de façon très encadrée, seulement sous certaines conditions très précises. En général, les vigiles ne sont pas équipés d’armes à feu, ni d’armes de catégorie D telles que les matraques.

Quel que soit le poste qu’il occupe (agent de prévention et de sécurité, videur, agent évènementiel, gardien de nuit…) et les missions qu’il doit accomplir, le vigile doit suivre une véritable formation d’agent de sécurité :

  • Le CQP APS (Certificat de Qualification Professionnelle d’Agent de Prévention et de Sécurité) : il s’agit de la formation standard pour un agent
  • Ou bien le CQP ASENE (Certificat de Qualification Professionnelle d’Agent de Sécurité dans les Etablissement de Nuit et Evènementiel) : ce diplôme est destiné aux vigiles désirant travailler dans l’évènementiel
  • Ou bien le CQP ASC (Certificat de Qualification Professionnelle d’Agent de Sécurité Cynophile) : pour ceux qui souhaitent travailler et monter la garde avec leur chien

Comme tous les agents de sécurité, un vigile ou un videur doit posséder une carte professionnelle délivré par le Conseil National des Activités de Sécurité Privée, sous peine de sanction à l’encontre de l’établissement qui l’emploie.

Protégez votre entreprise ou votre domicile en faisant appel aux services d’un vigile

Si vous organisez un événement qui va rassembler un nombre important de personnes, que ce soit dans un cadre professionnel ou personnel, et que vous souhaitez le sécuriser, il est fortement recommandé de faire appel à une société de sécurité privée afin de solliciter les services d’un vigile. Ce type de service se justifie largement à partir de 50 personnes, voire 30 si les personnes en question ne sont pas des connaissances mais des inconnus. L’agent de sécurité pourra vérifier les invitations des visiteurs, réaliser des palpations si les conditions sont remplies, et veiller à empêcher les agressions, les vols, ou tout autre débordement.

Un agent de sécurité pourra également protéger un commerce et ses employés des vols à l’étalage, des braquages, et des agressions verbales. Pour remplir cette mission, vous pouvez envisager de faire appel à un agent cynophile, ou maître-chien. Ce dernier aura un effet dissuasif très important sur les malfaiteurs, qui renonceront dans la plupart des cas lorsqu’ils constateront la présence du chien de sécurité.

Dans un contexte de sécurisation d’un immeuble d’entreprise, il est conseillé d’externaliser la prestation à une société de sécurité privée. Celle-ci pourra mettre à votre disposition de façon souple les agents dont vous aurez besoin, que ce soit pour le contrôle d’accès, la sécurité physique, ou la sécurité incendie.

Lorsque leur présence n’est pas requise de façon permanente, les vigiles peuvent aussi réaliser des rondes de sécurité préventives, à pied ou bien en véhicule en suivant un planning prédéfini. Ces agents sont appelés des rondiers, et ils peuvent également intervenir au pied levé sur alarme (ou sur appel du client ou du centre de télésurveillance) afin d’aller effectuer la levée de doute sur les lieux. Celle-ci consiste à vérifier sur site qu’il ne s’agit pas d’une fausse alerte.

Les missions que peuvent accomplir les agents de sécurité sont donc très variées et requièrent professionnalisme, savoir-faire, et savoir être. Elles ne se limitent pas à celle du videur bien bâti qui tient les visiteurs en respect à l’entrée d’un établissement. Il est donc recommandé de les appeler « agents de sécurité » plutôt que « vigiles », conformément au souhait du Groupement des Entreprises de Sécurité.